Installer sa caméra de surveillance extérieure soi-même est un jeu d’enfant. Quelques aspects juridiques et techniques doivent toutefois être pris en compte. On vous guide.

Vous avez décidé d’installer une caméra de surveillance extérieure. Pour l’installation, pas besoin de faire appel à un professionnel ! Vous pouvez facilement le faire vous-même, à condition de respecter quelques conseils juridiques et techniques…

1. Installer une caméra, que dit la loi ?

Toute installation d’une caméra de surveillance devait jusqu’ici être déclarée auprès de la Commission de la protection de la vie privée. À partir du 25 mai 2018, la loi caméras modifiée ne prévoit plus de déclaration auprès de cette Commission. Si vous installez une caméra, elle devra être enregistrée auprès des services de police et introduites via un nouvel e-guichet. Cette obligation est valable uniquement pour les caméras d’extérieur, pas pour les caméras d’intérieur.

Attention : si vous aviez déclaré précédemment un système de surveillance par caméras via l’ancien e-guichet de la Commission vie privée, vous devrez vous conformer à la nouvelle obligation pour le 25 mai 2020.

Bon à savoir : le propriétaire d’une caméra extérieure devra tenir un registre des activités de la caméra et le mettre, sur demande, à la disposition de l’Autorité de protection des données (nouvelle dénomination de la Commission de la protection de la vie privée à partir du 25 mai 2018) et des services de police. Le futur arrêté royal définira le contenu de ce registre et son délai de conservation.

En termes d’usage, la caméra doit filmer uniquement votre propriété. Elle ne peut donc pas être dirigée vers la voie publique ou le jardin de votre voisin. Si elle est orientée vers un lieu accessible au public, l’enregistrement d’images de cet espace doit être limité au strict minimum.

Il est également interdit de dissimuler votre caméra. Celle-ci sera considérée comme étant cachée si son utilisation n’a pas été autorisée au préalable par la personne filmée. L’astuce consiste alors à apposer un pictogramme indiquant la présence de votre caméra.

Cacher sa caméra de surveillance est interdit sauf si vous apposez un pictogramme indiquant la présence d’une caméra

La loi reconnaît en effet que l’entrée dans un lieu contenant ce pictogramme vaut comme autorisation préalable. Par ailleurs, lorsqu’une personne installe une caméra de surveillance conformément à la loi caméras, mais qu’elle l’utilise aussi pour d’autres finalités qui sont réglées par d’autres lois, la loi caméras primera, si les différentes dispositions ne sont pas compatibles.

2. Où installer la caméra ?

On conseille d’installer sa caméra de surveillance d’extérieur à 2 ou 3 mètres du sol

Afin de protéger votre maison de toute effraction, dirigez votre caméra vers l’une des voies d’accès (votre allée, votre porte d’entrée, vos fenêtres, votre garage…).

Il est conseillé de placer la caméra à 2 ou 3 mètres du sol. Cette hauteur lui évitera d’être accessible trop facilement, tout en vous permettant de visualiser correctement le visage de vos « visiteurs ». Elle ne doit cependant pas devenir la première chose qu’un individu aperçoit quand il arrive sur votre propriété. L’idéal est donc de légèrement la désaxer en filmant de biais plutôt que de face.

Pour limiter les effets d’éblouissement par le soleil, orientez votre caméra sous la ligne d’horizon. Avec un angle d’inclinaison d’environ 30 degrés, vous devriez obtenir une vision adéquate.

3. Quid du stockage des images ?

Les images des caméras de surveillance d’extérieur peuvent être stockées dans le cloud ou sur une carte SD

Selon les caméras, les images peuvent être enregistrées dans le cloud ou sur une carte mémoire. Chacune de ces 2 options comporte ses avantages et ses inconvénients.

Le cloud permet, moyennant parfois paiement, de stocker les vidéos sur un serveur sécurisé auquel vous seul pouvez accéder. La carte SD, quant à elle, n’a pas besoin de connexion internet. Elle continue donc à fonctionner en cas de coupure du Wi-Fi. De plus, elle est indépendante de tout stockage extérieur. Par contre, lorsque la mémoire de la carte est pleine, la caméra écrase automatiquement le fichier le plus ancien.

4. Et l’alimentation électrique ?

Certains types de caméra de surveillance extérieure se branchent sur le secteur de votre maison, tandis que d’autres fonctionnent au moyen d’une batterie. L’alimentation sur le secteur présente l’avantage de ne pas être limitée. La batterie, quant à elle, dispose d’une autonomie d’environ une année et est évidemment pratique si vous n’avez pas d’arrivée électrique proche et en cas de coupure de courant. Certaines caméras possèdent même une batterie rechargeable à l’énergie solaire.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour installer votre caméra de surveillance extérieure.

Découvrez tous les modèles de caméras intérieures ou extérieures sur notre webshop 50five.be

Facebook Comments