Quand le rendement des panneaux solaires est-il le meilleur ? Qu’est-ce qui peut le faire baisser et comment vérifier que l’investissement que vous avez fait est toujours rentable ? Poursuivez la lecture, on vous dit tout !

On dit tout et son contraire sur les panneaux solaires ! Notamment qu’ils ne produisent pas l’hiver. Leur rentabilité fluctue selon plusieurs facteurs (orientation du toit, ombre…) mais, c’est vrai, aussi en fonction de la météo et de la période de l’année. Des fluctuations que l’on peut désormais vérifier en temps réel…

1. La température influence la production des panneaux solaires

Et pas toujours dans le sens que l’on pense ! La chaleur n’est pas un facteur déterminant dans la production d’énergie solaire (lire à ce sujet notre guide Comment fonctionne une installation photovoltaïque). Au contraire. Lorsqu’il fait très chaud (au-delà de 30°C), les panneaux photovoltaïques peuvent perdre en efficacité. Ce qui n’est pas le cas quand il fait froid. Par conséquent, vous pouvez parfaitement produire autant d’électricité un jour d’hiver lumineux qu’un jour d’été très chaud et nuageux.

boxx, le thermostat connecté, permet également de garder un œil sur le rendement et la production des panneaux solaires

Vous pouvez facilement le vérifier grâce à boxx. En plus de gérer la consommation de votre maison, elle vous indique en temps réel la production de vos panneaux (en kWh) et ce qu’ils vous rapportent en euros. Vous pouvez même la comparer par rapport à d’autres jours/mois/années et à la production estimée par rapport au nombre de panneaux installés. Ce qui permettra de valider, aussi, que mai et juin sont les 2 mois qui offrent le meilleur rendement : les nuages sont moins abondants, la chaleur plus basse qu’en juillet et août et les jours progressivement plus longs.

2. La neige, principal ennemi des panneaux photovoltaïques

La neige est l’élément qui peut mettre K.O. vos panneaux solaires. Si elle recouvre leur surface, ils ne pourront plus capter la clarté et l’ensoleillement. Conséquence : une production nulle. Toutefois, si vos panneaux ont une bonne inclinaison, entre 35° et 45°, l’adhésion de la neige pourra être limitée et dès qu’une zone sera dégagée, la chaleur produite entraînera la fonte du reste de la couche.

La présence de neige sur les panneaux solaires peut influencer leur rendement

Si la couche venait à être abondante, veillez à la retirer avant qu’une pellicule de glace se forme à la surface des panneaux. La manipulation pouvant être dangereuse, faites appel à un professionnel.

Cela dit, la neige peut malgré tout avoir un effet positif sur le rendement d’une installation photovoltaïque. Si elle est juste présente autour des panneaux (et pas dessus, vous l’aurez compris), les rayons du soleil pourront s’y réfléchir et les panneaux capteront plus de rayonnement ! Voilà qui serait amusant à vérifier avec boxx… ☺

3. Quid des saletés, feuilles, etc. ?

Pollen, poussière, sable, feuilles… peuvent réduire l’efficacité des panneaux solaires. Une étude de l’université de Californie a démontré que la perte pouvait en effet s’élever à 7,4%… en Californie sur une période de 145 jours sans pluie ! Ce qui n’arrive jamais en Belgique 😉 Or la pluie permet d’évacuer la plupart des saletés sur vos panneaux solaires.

Seule exception : les déjections d’oiseaux. Elles doivent être enlevées car elles rendent les cellules photovoltaïques opaques et les empêchent de fonctionner. Et la pluie suffit rarement à en venir à bout…

Quoi qu’il en soit, dès que vous constatez une baisse de rendement de vos panneaux photovoltaïques, grâce à boxx, tentez de comprendre son origine pour vous assurer, en toute saison, un fonctionnement parfait de votre installation.

Découvrez aussi quelle peut-être la rentabilité de vos panneaux solaires selon votre Région.

Facebook Comments