Pour que le rendement et la pression de votre chaudière soit toujours au top, que la température de l’eau soit idéale, voici 5 conseils pratiques à suivre !

1. On vérifie la pression de l’eau de la chaudière

Comment vérifier la pression de l’eau de la chaudière

La pression d’eau idéale doit toujours se situer entre 1 et 2 bars. Cela dépendra de la taille de votre installation de chauffage. On compte une pression d’1 bar pour une maison mitoyenne d’un étage avec la chaudière au rez-de-chaussée. Et on ajoute 1 bar par 10 mètres de hauteur. 2 bars, voire 2,5 bars pour les très hautes maisons (15 mètres de hauteur) sont suffisants. Mais ne jamais descendre en dessous de 1 bar.
Une pression trop haute peut endommager l’installation de chauffage. Une pression trop basse réduit son efficacité. La pression idéale pour votre chaudière est indiquée sur le manomètre, dans la zone verte. La zone verte délimite la plage de pression correcte, la zone rouge la zone critique.

Certains manomètres ont 2 aiguilles : une rouge et une noire. La rouge sert de repère, la noire indique la pression réelle. Il convient de superposer les 2 aiguilles. La pression de l’eau peut aussi être indiquée par des voyant lumineux sur certains modèles de chaudière.

Comment procéder ?
La pression se situe sous 1 bar ? Ajoutez de l’eau à l’installation. Toujours quand celle-ci est chaude. Si pas, vous provoquerez un excès de pression qui sera néfaste.

2. On règle la température du boiler d’eau chaude sur 60°C

C’est amplement suffisant pour obtenir de l’eau chaude. À cette température, vous ferez non seulement des économies de chauffage mais aussi d’eau, car vous devrez moins jouer avec l’eau froide pour obtenir la température idéale.

Une température moins élevée du boiler prolonge aussi sa durée de vie. Les dépôts de calcaire seront moindres. Par contre, ne descendez pas sous les 60°C : germes et bactéries ne seraient plus détruits.

3. On isole les conduits de chauffage

Isoler les conduits de chauffage avec une gaine isolante

Vos conduits de chauffage central passent dans les vides ventilés de la maison, la cave ou le garage ? On estime qu’un tuyau non isolé correspond à la consommation d’une ampoule de 60 Watts qui fonctionne en continu ! Des tuyaux isolés, c’est aussi la garantie d’obtenir de l’eau chaude plus vite et sans perte de température.

Comment procéder ?

Entourez-les d’une gaine d’isolation ou de bandes de mousse isolante. Regardez…

4. On purge ses radiateurs

Faites-le avant la remise en marche de la chaudière et répétez l’opération dès que la température d’un radiateur n’est pas uniforme sur toute la surface.

Comment procéder ?

Pensez aussi à enlever la poussière des radiateurs pour améliorer la diffusion de la chaleur et, si vos radiateurs sont installés contre un mur donnant à l’extérieur et non isolé, à placer un réflecteur derrière vos radiateurs pour économiser jusqu’à 7,5% sur votre facture de chauffage.

5. On fait entretenir chaudière et boiler

Il existe 3 raisons majeures d’entretenir sa chaudière régulièrement, qu’il s’agisse d’une chaudière au gaz ou d’une chaudière à mazout. C’est la garantie d’un système de chauffage performant mais, en plus, c’est une obligation légale. Vous éviterez en outre de devoir faire face à l’une des 5 causes d’une panne de chaudière.

Votre chaudière a plus de 15 ans ? Il est peut-être temps d’envisager de la remplacer par une chaudière à haut rendement. Vous pourrez économiser jusqu’à 20% sur votre facture d’énergie ! Sans oublier qu’une nouvelle chaudière est vite rentabilisée.

Pour vous aider dans votre choix, téléchargez gratuitement notre guide chauffage complet !

Photos : iStock

Facebook Comments