Quelques mythes entourent la consommation d’énergie, des idées reçues qui ont la peau dure. Pour vous aider à économiser quelques euros sur votre facture et consommer de manière plus durable, on leur tord le cou !

1. Un chargeur dans une prise non relié à un appareil ne consomme pas d’électricité

Un chargeur branché à vide consomme de l’électricité !

FAUX ! Même si la consommation est réduite, un chargeur branché « à vide » entraîne un appel de puissance, dû aux transformateurs présents dans le chargeur. On estime à quelques centimes d’euro le coût d’un chargeur qui resterait branché 3 heures par jour durant une année. Ridicule ? Peut-être, pour un chargeur. Mais si vous additionnez toutes vos petites consommations de veille, au final, le volume d’électricité consommée est substantiel. Pour identifier les énergivores de la maison et réduire leur consommation, suivez ces conseils.

2. Chauffer l’eau avec une bouilloire électrique est plus énergivore qu’avec une casserole

FAUX MAIS…! La quantité d’énergie nécessaire pour chauffer l’eau est la même qu’on utilise une bouilloire électrique, un micro-onde, une gazière, une plaque à induction ou taque électrique. Pour les connaisseurs ;-), il faut 4 186 joules par kilo kelvin pour augmenter la température de l’eau d’1°. Néanmoins, on peut considérer que la bouilloire électrique, où la résistance est en contact direct avec l’eau, est la solution ayant le meilleur rendement pour chauffer l’eau. Selon un petit test réalisé par Sweet & Smart home avec boxx, pour mesurer la consommation des appareils, à puissance égale, chauffer l’équivalent d’une tasse de thé avec une telle bouilloire prend moins de 50 secondes alors qu’il faut 2 minutes avec le micro-ondes et plus de 3 minutes avec une gazinière ou une plaque électrique (on ne parle pas ici de l’induction qui s’apparente plus à la bouilloire). Quant à la consommation d’énergie, elle passe du simple au double entre la bouilloire et le micro-ondes (0,02 kWh contre 0,04 kWh) et à plus du triple avec une casserole (0,07 kWh) ! Les différences sont encore plus grandes si l’on chauffe 1 litre d’eau.

Mais attention ! On parle bien ici en termes de consommation d’énergie. Si on convertit ces consommations en euro, vu qu’1 kWh de gaz coûte moins cher qu’1 kWh d’électricité, le gaz est la source d’énergie la plus économique.

3. Le lavage rapide consomme moins que le programme Eco (lave-vaisselle et lave-linge)

Le programme Eco d’un lave-vaisselle consomme moins d’énergie que le programme rapide

FAUX ! Plus vite ne signifie pas plus économique. Un conseil valable pour votre machine à laver et votre lave-vaisselle. Les programmes ECO sont en effet plus efficaces et moins énergivores que les programmes courts car même s’ils durent plus longtemps, ils utilisent une température d’eau moins élevée (50°C). Pour les lave-vaisselles, les tablettes de lavage seront aussi plus efficaces avec les programmes ECO car leur dilution est lente. Avec un programme de lavage rapide, leur dilution est trop lente pour que leur action puisse être efficace.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, le lave-vaisselle est aussi plus économique que le lavage à la main. Il consomme tout simplement moins d’eau, moins de détergent et moins d’énergie. Petit conseil toutefois : faites-le toujours tourner quand il est plein et ne rincez pas vos assiettes et couverts auparavant. Vous doubleriez votre consommation d’eau !

4. Couper son boiler d’eau chaude est inutile quand on part en vacances

FAUX ! Votre boiler consomme à la fois de l’eau et de l’énergie pour chauffer celle-ci. Que vous soyez chez vous ou pas, il maintiendra l’eau à bonne température (60°C min.-65°C max) en se mettant régulièrement en marche. En coupant votre boiler pendant vos vacances, vous arrêtez ce maintien et vous économisez l’énergie ! Attention, l’opération est financièrement intéressante à partir de 3 ou 4 jours d’absence.

5. Le LED ne consomme pas moins que l’halogène ou l’ampoule à incandescence

Les LED sont des ampoules moins énergivores que les halogènes et les lampes à incandescences.

FAUX ! Quand on achète une ampoule, on a souvent tendance à choisir le modèle le moins cher, et donc à préférer une lampe halogène à une LED. Erreur ! En effet, le prix élevé des LED est en réalité compensé par une plus faible consommation électrique et une plus longue durée de vie. Une LED a en effet une durée de vie jusqu’à 30 ans contre 3 ans pour les halogènes (à raison de 3h d’allumage par jour). Les ampoules incandescentes classiques, elles, sont tout bonnement interdites à la vente. Il en sera d’ailleurs de même en septembre 2018 pour les halogènes, a décidé la Commission européenne. La Commission qui a d’ailleurs calculé qu’une ampoule LED moyenne fera économiser 115 € à son propriétaire sur sa durée de vie. En moyenne, on estime que la technologie LED permet d’économiser jusqu’à 85% de sa facture d’éclairage.

Christophe vous explique d’ailleurs ses avantages et quels critères prendre en compte pour choisir ses ampoules :

Vous avez été surpris, vous croyiez à l’un de ces mythes ? Vous pourriez être encore plus étonné(e) et en apprendre davantage sur vos consommations d’énergie grâce à boxx. Car mieux comprendre sa consommation d’énergie, ça paie !

Facebook Comments