S'il vaut mieux isoler son toit plusieurs mois avant l'hiver, d'autres travaux d’isolation exigent moins de temps et peuvent encore être entrepris maintenant. Histoire de rallumer le chauffage un peu plus tard et de faire des économies d'énergie

Il y a les grands travaux d’isolation, comme l’isolation de la toiture, et d’autres, plus petits, qui sont aussi fort efficaces mais auxquels on ne pense pas forcément. « Des gestes simples qu’on peut, pour la plupart, réaliser soi-même en quelques heures sans être forcément un grand bricoleur », assure Paul De Vylder, expert énergie chez ENGIE Electrabel. Et l’expert d’en pointer 5…

1. Poser un joint isolant aux fenêtres

Poser un joint isolant permet d’isoler mieux les fenêtres

À cause d’une mauvaise étanchéité, l’air froid du dehors s’infiltre facilement à l’intérieur des maisons par les fenêtres. Et l’air chaud intérieur file tout droit vers l’extérieur ! « On l’ignore souvent mais 15 % des pertes de chaleur sont dues à nos fenêtres, note Paul De Vylder. On y prête peu attention, or poser un simple joint isolant aux fenêtres peut faire économiser plusieurs dizaines d’euros sur la facture d’énergie ! »

Pour cela, il suffit de repérer l’arrivée d’air, de bien nettoyer la fenêtre puis de choisir et poser un joint d’étanchéité adhésif ou de réaliser un joint en silicone pour les plus bricoleurs. On vous détaille les 4 étapes pour rendre vos fenêtres insensibles aux courants d’air ici.

2. Placer un bas de porte ou un boudin

« Les portes donnant vers l’extérieur ou vers des locaux non chauffés ou non isolés comme une cave, par exemple, sont aussi une source de déperdition de chaleur », ajoute Paul de Vylder. La solution ? Placer des joints à brosse dans le bas des portes et combler les interstices entre le chambranle et les murs à l’aide de silicone.

Pour conserver la chaleur, les boudins de porte sont également efficaces. Et non, ils ne sont pas ringards ! 42 % des Belges auraient recours à cette solution en hiver.

Enfin, si votre boîte aux lettres donne à l’intérieur de la maison, pensez aussi à l’isoler, avec un profilé coupe-froid.

3. Calorifuger les canalisations

Isoler tuyaux et canalisations permet d’éviter les pertes de chaleur

Dans la cave, le garage, la buanderie, le local de la chaudière, les vides ventilés… il convient d’isoler les canalisations pour ne pas perdre de la chaleur. « Entre la chaudière et les radiateurs, l’eau chaude peut perdre jusqu’à 20 % de sa chaleur, assure Paul De Vylder. Car oui, les canalisations délivrent de la chaleur ! On estime ainsi qu’un tuyau non isolé correspond à la consommation d’une ampoule de 60 Watts qui fonctionne en continu. »

De plus, des tuyaux isolés, c’est aussi la garantie d’obtenir de l’eau chaude plus rapidement et sans perte de température. Comment procéder ? En les entourant d’une gaine d’isolation ou de bandes de mousse isolante. C’est peu coûteux et facile à faire.

4. Traquer les petites déperditions de chaleur

Pour isoler vos sols du froid, placez des tapis à divers endroits de la maison. Vous pouvez aussi choisir de recouvrir vos sols en carrelage de moquette que vous ôterez le printemps revenu.

Fixer de lourds rideaux devant les fenêtres et les fermer le soir, la nuit, et lorsque vous n’êtes pas présent en journée, aide aussi à conserver la chaleur à l’intérieur. Si vous avez des volets, fermez-les également le plus possible quand vous êtes absent.

Quant aux prises électriques, source de légers courants d’air souvent insoupçonnés, insérez-y des fiches de sécurité pour enfant, à défaut de les les isoler complètement.

5. Isoler les murs creux

Isoler un mur creux consiste à injecter un isolant dans la coulisse par des cavités percées dans le mur

Ici, vous aurez besoin de faire appel à un professionnel. Mais les travaux n’exigent pas plus d’un ou deux jours et il n’est pas encore trop tard pour les programmer. De plus, comme l’isolation des murs creux se fait par l’extérieur, pas de risque de salir la maison.

« 25 % de la chaleur s’échappe par les murs extérieurs, précise Paul De Vylder. En termes d’économies d’énergie, isoler les murs creux est donc un investissement intelligent. De plus l’opération est assez simple puisqu’il s’agit tout simplement d’injecter un isolant dans la coulisse par des cavités percées dans le mur extérieur. Le coût est aussi peu élevé d’autant qu’il existe des primes pour isoler ses murs creux. »

Et si vraiment le temps vous manque et que vos murs ne sont pas ou mal isolés, il vous reste la possibilité de placer un réflecteur de chaleur derrière vos radiateurs. Ils renverront vers la pièce près de 90 % de la chaleur émise.

Vous souhaitez en savoir plus sur comment isoler votre maison ? Téléchargez notre guide complet sur l’isolation de votre maison.

Livre_blanc_isolation

Facebook Comments