Nous consommons en moyenne entre 90 et 100 litres d’eau par jour et par habitant. Pour diminuer cette consommation, et donc nos factures d’eau, quelques gestes simples suffisent…

En 10 ans, le prix de l’eau a plus que doublé en Belgique, de quoi garder un œil sur sa consommation ! Le Belge a beau être l’un des meilleurs élèves d’Europe en termes de consommation d’eau (environ 40m³/an contre 55m³ pour la moyenne européenne), éviter de la gaspiller reste une préoccupation majeure, d’autant que, régulièrement, la pénurie d’eau fait la Une de l’actualité. Alors, on fait quoi ?

1. On adopte les toilettes sèches

Adopter les toilettes sèches c’est ne plus utiliser d’eau du tout et diminuer sa facture de 30% !

Les chasses d’eau représenteraient plus du tiers de notre consommation d’eau totale. C’est donc peut-être le moment de changer ses habitudes et d’adopter les toilettes sèches. Vous n’utiliserez ainsi plus d’eau du tout ! Soit une économie d’au moins 30% sur votre facture et un joli geste pour l’environnement. Contrairement à ce beaucoup pensent, le système fonctionne très bien et ne dégage pas de mauvaises odeurs. La seule contrainte est d’avoir un jardin pour gérer les sciures.

Avec un WC classique, si vous n’avez pas de double chasse (petite/grande) : placer une bouteille d’eau pleine dans le réservoir des toilettes. Le volume de remplissage sera ainsi réduit. Et vous économiserez 1,5 litre à chaque chasse.

2. On privilégie la douche

Pommeau de douche

Douches et bains forment un autre tiers de notre consommation d’eau. Si tout le monde sait qu’il vaut mieux prendre une douche qu’un bain pour consommer moins, il y a toutefois un petit bémol… Rester 10 minutes sous la douche équivaut à 150 litres d’eau, la même quantité qu’un bain ! La solution ? Opter pour un pommeau économique, car le débit d’eau passe de 15 à 6 litres par minute.

Au lavabo, il est aussi possible de faire quelques économies : pensez à fermer le robinet lorsque vous vous brossez les dents. Gain : entre 5 et 8 litres à chaque brossage ! Idem, messieurs, quand vous vous rasez. Pour situer votre consommation d’eau à la maison, faites notre test.

3. On réutilise l’eau et on investit dans une citerne d’eau de pluie

Nettoyer ses légumes dans un bassin permet d’économiser l’eau et de la réutiliser pour autre chose

Lorsque vous nettoyez vos légumes, par exemple. Lavez-les dans une bassine, vous pourrez ensuite utiliser l’eau pour arroser vos plantes.

De même, lorsque vous attendez que votre robinet débite de l’eau chaude, récupérez l’eau froide qui s’écoule avant. Pour votre carafe d’eau, vos plantes ou tout autre usage.

Vous n’avez pas de citerne d’eau de pluie ? Vous pouvez en faire installer une. Près de 60% de la consommation dans la maison peut être alimentée par de l’eau de pluie. Il existe des récupérateurs d’eau de pluie en béton ou en plastique. Volume minimum : 1500 litres. Volume maximum autorisé = 10 000 litres (même s’il existe des modèles jusqu’à 20 000 litres). Les citernes en béton doivent être enterrées. Celles en matériaux synthétiques, pas obligatoirement. sont équipées d’un système de pompe et d’un filtre. Vous l’aurez compris, une citerne peut demander de gros travaux, notamment d’excavation. Par mesure de sécurité, faites vérifier le système avant sa mise en fonction. Dans certaines conditions, c’est même une obligation en Flandre. En effet, tout contact entre le réseau d’eau de distribution et le réseau d’eau de pluie est interdit afin d’éviter toute contamination du réseau public en cas de retour d’eau.

Selon le modèle de citerne choisi, les travaux à entreprendre, le coût peut varier en moyenne entre 1500 € et 6000 €. Un investissement rentabilisé en 7 à 10 ans si vous utilisez l’eau de pluie pour le nettoyage, les WC, la lessive et que la superficie de votre toit est d’au moins 150m2.

Il existe toutefois des primes, généralement communales, pour les systèmes de récupération d’eau de pluie (citernes ou réservoirs). Mais pas partout. Renseignez-vous auprès de la vôtre.

L’investissement vous paraît trop important ? Il existe des récupérateurs aériens (hors sol) plus économiques. Ou alors, vous pouvez commencer par placer un tonneau à la sortie des descentes d’eau de vos gouttières. Parfait pour nettoyer la terrasse, votre trottoir, arroser les plantes…

4. On lave sa voiture avec… un seau

Pour économiser l’eau, mieux vaut laver sa voiture avec un seau qu’avec un tuyau d’arrosage

Oubliez le nettoyeur haute pression ou le tuyau d’arrosage pour laver votre voiture. Utilisez plutôt un seau. Au jet d’eau, vous consommerez 200 litres au moins, avec un seau ce sera 10 litres !

5. On arrose le jardin goutte à goutte

Le système de goutte à goutte pour arroser le jardin est plus économique qu’un jet

Le système de goutte à goutte pour arroser le jardin est plus économique qu’un jet. Vous pouvez aussi utiliser l’eau de votre tonneau d’eau pluie (voir plus haut). Arrosez plutôt le matin ou le soir, l’eau s’évaporera moins vite. Et surtout, n’arrosez plus votre pelouse ! Oui, elle jaunira un peu mais dès les premières pluies, elle retrouvera sa jolie couleur verte !

Il existe aussi désormais des systèmes d’arrosage connectés pour le jardin capables d’estimer les besoins en eau en fonction de la météo. Ils promettent jusqu’à 50% d’économie.

6. On ne rince plus la vaisselle !

Rincer les assiettes avant de les mettre au lave-vaisselle fait doubler la consommation d’eau

Evitez de rincer vos assiettes avant de les mettre au lave-vaisselle. En rinçant, vous doublez votre consommation d’eau consacrée au lavage de la vaisselle (un lave-vaisselle consomme, au final, très peu d’eau ! Et des croyances sur la consommation d’eau, il y en a d’autres. Privilégiez aussi le mode ECO au programme rapide. Même s’il est plus long, il lave mieux et est moins énergivore contrairement à ce que laisse croire certains mythes sur la consommation d’énergie.

7. On traque les fuites

Les fuites d’eau engendre toujours une surconsommation d’eau

Les fuites occasionnent non seulement des dégâts des eaux mais aussi une surconsommation. Voici comment faire pour détecter les fuites d’eau.

Facebook Comments