C’est décidé, vous n’allez pas construire mais rénover une maison ! Pour que vos travaux de rénovation se passent sans encombre, ces 8 réflexes sont essentiels.

Rénover une maison ancienne, qu’elle soit en bon ou mauvais état, ne s’improvise pas : isolation, mise aux normes de l’installation électrique, aménagement intérieur… Faire des travaux va vous demander énormément de temps et va impliquer un gros budget. Alors, pour que tout se passe au mieux, voici quelques étapes à ne pas négliger avant le début de votre chantier de rénovation.

1. Audit énergétique : on le réalise

Faites venir préalablement un expert pour réaliser un audit énergétique de votre maison. Celui-ci évaluera les performances énergétiques de votre système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire ainsi que votre niveau d’isolation thermique (mur, toiture, châssis, combles…), afin de cibler au mieux où se font les déperditions d’énergie. Il vous conseillera aussi sur l’intérêt d’installer des panneaux solaires ou pas. Vous déterminerez ainsi les travaux à effectuer en priorité.

2. Ordre des travaux : on le respecte

«En rénovation, on commence toujours par les travaux de base comme la réfection de la toiture ou les travaux d’isolation», précise Paul, notre expert énergie. On passe ensuite à l’aménagement intérieur et extérieur (nouvelle cuisine, salle de bains, ravalement de façade…) puis aux finitions (petits travaux de peinture, notamment).

Une rénovation commence toujours par la réfection de la toiture ou les travaux d’isolation.

3. Budget : on y pense

Pour cela, vous devez savoir précisément quels types de travaux vous souhaitez entreprendre, si vous allez faire appel à une entreprise de rénovation, les matériaux que vous souhaitez utiliser (isolants, revêtements muraux, revêtements de sols…), etc. «Demandez toujours au moins 3 devis, conseille Paul, notre expert énergie, et vérifiez si vous avez droit à des primes (découvrez aussi nos articles sur les primes en Wallonie, en Flandre et à Bruxelles) ; cela pourra alléger votre budget ou vous permettre de réaliser quelques travaux supplémentaires.» Vous n’avez pas tout à fait le budget ? Renseignez-vous également sur les conditions pour obtenir un éco prêt, notamment dans le cadre d’une rénovation énergétique. Enfin, prévoyez toujours 10% à 15% de budget supplémentaire car les imprévus sont courants en rénovation !

Rénovation : pensez à votre budget

4. Permis : on se renseigne

Avant de lancer la machine, renseignez-vous sur le besoin, ou non, d’un permis d’urbanisme pour les différents travaux que vous souhaitez entreprendre.
Un permis est parfois nécessaire pour remplacer votre ancienne chaudière par un autre modèle ou type de chauffage, mais pas dans tous les cas ni partout !
Si votre projet de rénovation comprend la réalisation d’une extension ou la transformation de vos volumes intérieurs, là, un permis est obligatoire. Une infraction à l’égard de l’urbanisme peut coûter cher. Bref, renseignez-vous auprès du service Urbanisme de votre commune ou Région.

5. Aide professionnelle : on y fait appel

Parce qu’on n’est pas architecte, pour éviter les impairs, on fait appel à un entrepreneur ou un conseiller en rénovation pour ses gros travaux. Ces professionnels qualifiés vous aideront à analyser les devis des différents corps de métier, à rentrer les demandes de permis, à gérer le suivi de chantier et à faire en sorte que les délais soient respectés. Le coût d’un de ces professionnels du bâtiment sera moins élevé que ce que pourraient vous coûter des travaux mal réalisés.
Autre option, choisir la rénovation clé sur porte. Des entreprises générales se spécialisent aujourd’hui dans la rénovation. Elles s’occupent de tout du début à la fin du chantier. Elles veillent au planning, à la réalisation et à la coordination.

Pour éviter les impairs, on fait appel à un gestionnaire de chantier

6. Paiement : on ne règle pas l’entièreté de la facture avant la fin des travaux

«Payez toujours moins que ce que l’entreprise a exécuté, conseille Paul. Vous gardez ainsi un moyen de pression en cas de problème dans l’exécution des travaux. Vous pouvez même exiger de payer un acompte le premier jour des travaux plutôt qu’à la signature du contrat.»

7. Photos : on immortalise la réalisation des travaux

À chaque phase des travaux ! Vous conserverez ainsi un historique et elles pourront être d’une grande utilité si des problèmes surgissent dans le futur. En bonus, cela vous fera également de jolis souvenirs et un bel album avant/après.

8. Libérer les lieux : on déménage (ou pas)

«Tout dépend de l’ampleur des travaux, estime Paul. Si vous arrachez le toit ou que vous abattez des murs, mieux vaut déménager. Idem si vous réalisez tous vos travaux en même temps et non par phases.»
Et si l’on décide de rester ? «Assurez-vous d’avoir accès à l’eau courante et à un WC. Pour cuisiner, un micro-ondes et un réchaud peuvent suffire. Si vous faites construire une annexe, demandez qu’on installe une cloison isolante entre l’ancienne et la nouvelle partie de la maison pendant la durée des travaux, vous éviterez les poussières et le froid dans la partie habitable.»
Pour rester informé(e) des dernières tendances dans la maison, le chauffage, l’énergie et les objets connectés, inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle Sweet & Smart home.

Facebook Comments