Courants d'air et bruits extérieurs s'engouffrent parfois sans complexe à travers nos fenêtres. La solution pour concilier économies d'énergie et confort acoustique ? Poser un joint isolant. Voici comment colmater vos fenêtres en 4 étapes.

Étape 1 : repérer les arrivées d’air

Rien de plus simple : il suffit de passer la main ou la flamme d’un briquet tout autour de la fenêtre. Quand cette dernière vacille ou s’éteint, vous avez trouvé l’arrivée d’air !

Étape 2 : préparer la fenêtre

La surface doit être parfaitement lisse et propre : grattez les petites imperfections à l’aide d’une spatule et nettoyez ensuite avec du détergent pour éliminer les dernières saletés.

Étape 3 : choisir le bon joint étanche

Il existe différents types de joints. Parmi les plus faciles à poser soi-même :

Les joints d’étanchéité adhésifs

Les joints d'étanchéité adhésifs sont très faciles à poser. Ils se présentent sous la forme d’un rouleau autocollant

Très faciles à poser, ils se présentent sous la forme d’un rouleau autocollant. Ils peuvent être en plastique, en mousse (bon marché, mais à renouveler tous les 2 ans) ou en caoutchouc (un peu plus onéreux mais aussi plus résistants).
Bon à savoir : les joints se déclinent en différentes épaisseurs et formes (profils l, E, D, P et V), à choisir en fonction de la largeur des interstices à combler. Fiez-vous aux explications sur les emballages pour faire le bon choix.

Le joint en silicone

le joint en silicone épouse à la perfection les irrégularités du châssis

Un peu plus délicat à placer, il est particulièrement résistant et permet de réaliser un joint sur mesure qui épouse à la perfection les irrégularités du châssis.

Étape 4 : poser le joint isolant

Si vous optez pour un joint adhésif : il suffit de dérouler le rouleau le long de la surface à calfeutrer. Retirer progressivement le papier protecteur de la face autocollante et exercez une pression ferme sur le joint adhésif. Découpez dans les angles à l’aide d’un cutter et n’oubliez pas de vérifier que la fenêtre s’ouvre et se referme sans problème !

Si vous optez pour un joint silicone : pour garantir l’adhérence du joint, certains revêtements de fenêtre nécessitent d’appliquer au préalable un primaire (référez-vous à la notice). À l’aide d’un pistolet, appliquez ensuite un cordon de mastic en ligne droite le long de la zone à colmater. Recouvrez ensuite celui-ci d’un film plastique, dit «bande de démoulage» et fermez la fenêtre pour que le joint se forme. Lorsque ce dernier est sec (laissez sécher au moins 24 heures), enlevez la bande de démoulage.

Voilà, en quelques minutes, vous pourrez dire bye bye aux courants d’air ! Et si cela ne suffit pas, il ne vous restera plus qu’à poser de nouvelles fenêtres. On vous livre 5 critères pour bien choisir vos nouveaux chassis.

Vous souhaitez en savoir plus sur comment isoler votre maison ?
Téléchargez notre guide complet sur l’isolation de votre maison.

Livre_blanc_isolation

Facebook Comments