Le détecteur d’incendie est-il obligatoire en Belgique ? Oui, mais avec quelques nuances et différences selon la Région où vous habitez. Les obligations légales régionales en quelques mots...

Nous sommes allés interroger un capitaine de pompiers sur les détecteurs de fumée. Son avis est sans équivoque : un détecteur incendie sauve des vies. La nuit par exemple, votre odorat dort aussi ce qui ne vous permet pas de sentir la fumée !

Voici légalement vos obligations pour la Wallonie, Bruxelles et la Flandre.

Le détecteur d’incendie en Wallonie

L’installation de détecteurs de fumée dans tous les logements est obligatoire en Région wallonne depuis octobre 2004. Pour les biens loués, l’achat et l’installation des détecteurs sont à charge du propriétaire, mais attention : le remplacement des piles est lui à charge du locataire.

Le nombre de détecteurs dépend de la surface habitable. Pour un appartement en dessous de 80 m2, un seul détecteur suffit. Au-delà, deux sont obligatoires. Dans le cas d’une maison, la même règle de surface s’applique par étage d’habitation. Au cas où 4 détecteurs sont installés, ils doivent être interconnectables via un outil de détection centralisé.

Les détecteurs de fumée doivent être du type « optique », être certifiés par un organisme accrédité, fonctionner de manière autonome et être alimentés par une pile incorporée ou par le réseau 230V.

Les détecteurs d’incendie deviennent intelligents comme le Nest Protect capable de détecter incendie et dégagement de CO2

L’alarme incendie à Bruxelles

L’obligation ne concerne que les logements mis en location. L’achat et l’installation ainsi que le remplacement des détecteurs sont à charge du propriétaire. Le détecteur doit être équipé d’une pile dont la durée de vie est de plus de 5 ans (donc, une pile lithium ou une pile Alcaline Plus). Vous pouvez également opter pour une alarme filaire branchée sur un réseau 230V, mais une pile de secours doit être prévue… en cas de coupure de courant.

Le détecteur de fumée doit être du type « optique », certifié par un organisme accrédité.

Un détecteur doit être placé dans chaque pièce qu’il faut traverser pour aller d’une chambre à une porte donnant vers l’extérieur.

Le détecteur de fumée en Flandre

Jusqu’ici, les habitations locatives telles que les locations de vacances, les kots, les logements sociaux… devaient être équipées de « détecteurs de fumée en nombre suffisant». Par contre, les maisons et appartements loués comme résidence principale et construits à partir de 1945 échappaient à cette règle. Depuis ce 1er janvier 2019, ce n’est plus le cas, ils doivent eux aussi disposer de détecteurs en suffisance, soit au moins un par étage. Bon à savoir : dans le cas d’un bâtiment avec des chambres d’étudiant (kots), chaque chambre doit être pourvue d’un détecteur, ainsi que la cuisine commune.

Les détecteurs de fumée doivent être de type « optique » et certifiés conformes à la norme NBN EN 14604 par un organisme de certification agréé tel que l’ANPI. L’achat et le placement du détecteur de fumée optique sont à la charge du propriétaire. L’entretien à charge du locataire.

D’ici le 1er janvier 2020, les détecteurs d’incendie seront obligatoires dans toutes les habitations flamandes à la suite d’une décision unanime du Parlement flamand du 22 février 2017.

Les questions des internautes sur les détecteurs incendie

J’habite à Bruxelles et suis propriétaire de mon logement. Dois-je également installer un détecteur d’incendie ?

Aucune obligation légale, non, et pour ce qui est de l’assurance incendie, votre compagnie d’assurance devra vous indemniser même si vous n’aviez pas installé d’alarme incendie. Mais rappelez-vous qu’en émettant un signal sonore fort en cas de dégagement de fumée, le détecteur permet de sauver des vies et de limiter le nombre de blessés en cas d’incendie domestique. Il permet également de limiter les dégâts matériels puisqu’il vous prévient dès le début du foyer. De plus, ce genre de système d’alarme est facile à installer et coûte une vingtaine d’euros par pièce : plus d’excuse ☺ !

Comment savoir si mon détecteur d’incendie fonctionne ?

Testez régulièrement votre détecteur de fumée. Pour cela, un bouton test est prévu sur les détecteurs. Si vous appuyez dessus pendant une vingtaine de secondes, il émet une sonnerie, d’un niveau sonore proportionnel à l’énergie restant dans ses piles, qui vous indique que l’appareil est en état de fonctionnement.

Si rien ne se passe, c’est sans doute que les piles de votre détecteur sont plates. Normalement, dans la majorité des cas, vous auriez déjà été prévenu par un bip sonore régulier que l’appareil émet pour prévenir que vos piles sont en fin de vie et qu’elles doivent être remplacées. Mais certains modèles ne sont pas pourvus de cette prévention. Le test est donc la seule manière d’être certain de son bon fonctionnement.

Un signal lumineux est également activé en permanence sur différents modèles pour vous confirmer le bon fonctionnement du système de sécurité. Néanmoins, celui-ci n’est pas suffisant et ne remplace pas efficacement le test susmentionné.
Vous souhaitez en savoir plus sur les détecteurs d’incendie ? Lisez aussi notre article « Détecteurs d’incendie : 6 choses à savoir ».
Saviez-vous qu’il existe aussi des détecteurs d’incendie intelligents ? Nous avons testé pour vous le détecteur d’incendie Nest Protect.

Vous souhaitez en savoir plus sur les détecteurs d’incendie ? Lisez aussi notre article « Détecteurs d’incendie : 6 choses à savoir ».

Saviez-vous qu’il existe aussi des détecteurs d’incendie intelligents ? Nous avons testé pour vous le détecteur d’incendie Nest Protect.

Facebook Comments