Voici nos conseils en 3 étapes pour passer d’une installation au mazout à un système au gaz naturel. Un système au gaz naturel est en effet plus économique et propre pour l’environnement. Il pourrait donc bien vous séduire.

1. On se raccorde au réseau

Le gaz naturel est-il disponible dans votre rue ? Pour le savoir, il suffit d’interroger le gestionnaire de réseau de distribution de votre commune.

Si le raccordement de votre habitation au gaz naturel n’est pas possible, cela ne signera pas la fin de vos espoirs de vous chauffer au gaz : vous pourrez stocker du propane… dans une citerne. Mais dans ce cas, ce n’est pas du gaz naturel.

Lorsque vous demandez une offre, pensez à mentionner tous vos besoins. L’installateur pourra alors prévoir le raccordement au réseau dans son offre, et prendre les contacts avec le gestionnaire de réseau.

2. On se débarrasse de sa citerne à mazout

on se débarasse de sa citerne à mazout

 

La mise hors service définitive d’une citerne à mazout est une mesure légale. Elle doit être effectuée par un professionnel agréé. L’installateur de votre nouvelle chaudière s’en occupera ou fera appel à une autre société. Mais dans tous les cas, il s’occupera de vous débarrasser de votre citerne. Il procèdera en 3 phases :

> vidange, nettoyage, dégazage ;
> évacuation des déchets ;
> évacuation de la cuve.

Si la cuve ne peut être évacuée, il faudra procéder à son « inertage » : la boucher, par exemple avec du sable. Pour une citerne à l’air libre (évacuable), l’ensemble de la procédure coûte un peu plus de 1 000€. Pour une citerne enterrée (qu’on ne pourra peut-être pas évacuer), cela peut grimper à 2 000€. Dans les deux cas, certaines communes octroient une prime. Renseignez-vous auprès de votre administration communale ou sur notre outil en ligne pour vérifier les subsides dont vous pouvez bénéficier !

Dernier petit conseil : conservez précieusement les documents qui attestent de la mise hors service de votre citerne.

3. On choisit sa nouvelle chaudière

choisir sa nouvelle chaudière

 

Il existe de grandes disparités entre les différents types de chaudières. La principale distinction concerne le rendement. Plus le rendement est élevé, moins il faudra d’énergie pour produire une quantité de chaleur. Et donc plus basse sera votre facture d’énergie.

Les différents types de chaudières

On peut choisir entre 3 grands types de chaudière : sans label, à haut rendement et à condensation. Plus de 80% des nouvelles chaudières installées sont à condensation. Ce type de chaudière est légèrement plus coûteux à l’achat qu’une chaudière à haut rendement, mais vous récupérerez rapidement la différence grâce aux économies d’énergie réalisées.

Prenez en compte le système de chauffage d’eau

Lorsque vous remplacez votre chaudière, n’oubliez pas aussi de tenir compte du système de chauffage de l’eau, en fonction de ce dont vous disposez déjà.  Combinez-le peut-être avec votre nouvelle chaudière ?

Les conduits et radiateurs

Les conduits et les radiateurs de votre ancienne installation au mazout peuvent être réutilisés. Peut-être faudra-t-il juste équiper votre cheminée d’un tubage spécifique pour assurer une bonne évacuation des gaz de combustion.

Besoin d’aide pour remplacer votre chaudière ?

un professionnel compétent pour remplacer sa chaudière

 

Nous pouvons vous conseiller dans le choix de la technologie et du modèle. Et même vous proposer un professionnel compétent et fiable.

Vous souhaitez connaître tous les ingrédients d’un système de chauffage performant ? Ils sont tous dans notre guide chauffage à lire sans modération !

 

 

Facebook Comments