Une tiny house est une micromaison dont l’espace a été optimisé pour offrir tout le confort d’une habitation. Autre avantage : elle est très économe en énergie. Pas étonnant qu’elle séduit de plus en plus en Belgique.

L’annonce d’une tiny house pourrait s’écrire ainsi… À vendre : maison neuve, moderne, de plein pied, avec pièce à vivre, cuisine, salle de bains et chambre à coucher, le tout sur une superficie de 20m². Vous trouvez cela minuscule ? Vous risquez d’être surpris. Tant ces micromaisons optimisent l’espace de manière incroyable. Et ce n’est pas là leur seul tour de magie…

Une micromaison avec des coûts d’énergie réduits

Une tiny home est très économe en énergies. La facture d’eau, d’électricité et de chauffage s’élève entre 300 et 500 €… par an ! Pour les 3 !

Certaines micromaisons peuvent même être carrément autonomes. Comment ?

> en installant quelques panneaux solaires sur le toit ;

> les eaux usées peuvent être récupérées, filtrées et réutilisées pour le nettoyage voire même pour la douche et la cuisine, comme c’est le cas dans cette maison serre ;

> les toilettes peuvent être remplacées par des toilettes sèches.

Si en plus vous couplez cela à ces quelques astuces pour diminuer votre consommation d’eau et ces 5 conseils pour réduire votre facture d’énergie, votre portefeuille vous remerciera !

Combien coûte une tiny house ?

Selon les modèles, le niveau de finition et de confort, le prix d’une tiny house oscille entre 20 000 € et 50 000 €. Au départ, ce type d’habitation était construite à partir de matériaux de récupération. Certains propriétaires ont ainsi pu construire leur tiny house pour moins de 10 000 €.

Aujourd’hui, il existe des sociétés spécialisées qui livrent votre tiny home clé sur porte. Aux Pays-Bas, la slim fit house a été conçue pour occuper 2 places de parking. Il existe aussi des tiny houses invisibles, qui se fondent totalement dans la nature. Une entreprise belge propose elle des modèles nomades, dotées de roues. Ce qui permet de déplacer sa maison facilement. Pour être plus proche de la nature, par exemple. De là à l’emmener en vacances, il y a toutefois un pas que nous ne franchirons pas 😉

Une tiny house nécessite-t-elle un permis de bâtir ?

La règlementation en la matière est encore floue. La tiny house est considérée comme de l’habitation légère. Au même titre qu’une caravane, une roulotte ou une yourte. Toutefois, d’une Région à l’autre, la législation diffère :

> en Wallonie, les constructions de moins de 20m² n’ont pas besoin de permis. Vous devez juste vous assurer de ne pas déranger vos voisins. Au-delà de 20m², il vous faudra le précieux sésame.

> à Bruxelles, un permis de bâtir est obligatoire au-delà de 9m².

> en Flandre, toute construction de plus de 6m² requiert un permis.

Un conseil : assurez-vous que votre micromaison se trouve en zone d’habitat pour y résider pleinement. Si ce n’est pas le cas, elle ne pourra servir que de gîte à la ferme (en zone agricole) ou uniquement le week-end (en zone forestière). Si vous achetez un terrain, renseignez-vous aussi auprès du service Urbanisme de votre commune que vous pourrez y bâtir une tiny house.

Vivre en tiny house, rejoindre le mouvement des micromaisons, vous tente mais vous ne savez pas si vous seriez capable d’habiter dans un intérieur de cette taille ?

Pour réduire vos consommations d’énergie, vous pouvez commencer par entreprendre quelques travaux pour améliorer l’efficacité énergétique de votre logement actuel. Pour vous aider dans cette quête d’économies d’énergie, la technologie UP d’ENGIE vous donne une vision précise de votre consommation et ainsi adapter vos besoins.

Facebook Comments