À côté du traditionnel grand nettoyage de printemps, d’autres travaux utiles – que l’on a parfois tendance à oublier – sont conseillés pour préparer le retour des beaux jours dans la maison. À vos outils !

1. On fait entrer la lumière et l’air

Le petit air printanier qui souffle dans la maison passe inévitablement par une dose supplémentaire de lumière naturelle dans chaque pièce. Pas besoin de percer des fenêtres supplémentaires (sauf si vous en avez vraiment envie), il y a plus facile comme travaux pour faire entrer davantage les rayons du soleil chez soi.

Exemples ? Augmentez le nombre de surfaces blanches dans la maison. En quelques coups de pinceau, votre maison sera plus lumineuse. Placez aussi quelques miroirs supplémentaires. Savamment disposés, ils amèneront les rayons du soleil jusqu’au fond de vos pièces et réfléchiront la lumière pour un gain de clarté assuré ! On a encore plein d’autres astuces pour faire entrer la lumière dans la maison.

Ouvrir les fenêtres et aérer sa maison est également important pour faire entrer les premiers rayons du soleil. Même s’il fait encore parfois un peu frais, comme l’explique notre expert énergie Christophe…

Et puisque vous en êtes à assainir l’air de la maison, profitez-en pour vous débarrasser de la poussière des objets qu’on oublie souvent : les grilles d’aération de votre système automatique de ventilation, les serpentins dessous et derrière le réfrigérateur, vos tapis et moquette. Et bien sûr la poussière des radiateurs !

Le printemps est aussi un moment propice pour revoir la déco de la maison. Savez-vous, d’ailleurs, que refaire sa déco peut permettre de réaliser des économies d’énergie ?

2. On installe un système d’arrosage automatique intelligent

Le printemps est le bon moment pour installer son système d’arrosage intelligent

Qui dit printemps dit retour au jardin. Que vous soyez plutôt adepte du potager ou des parterres de fleurs, vous pourrez, grâce à un arrosage automatique intelligent, être sûr(e) de toujours leur délivrer la quantité d’eau optimale, avec précision et sans rien faire, si ce n’est le programmer ! Il existe même des systèmes d’arrosage intelligents spécifiques pour les haies et pour les terrasses et balcons ! Et bien d’autres objets connectés pour prendre soin de son jardin.

Au printemps, on entretient aussi sa tondeuse, on rouvre les robinets d’extérieur et on conçoit son éclairage de jardin connecté grâce ces 3 solutions.

C’est enfin le bon moment pour sortir ses jardinières et planter les premiers bulbes de printemps : jacinthes, narcisses, tulipes… Mais aussi les plantes aromatiques les moins frileuses comme le thym, le romarin, la ciboulette…

3. On vérifie ses détecteurs de fumée

Au printemps, on vérifie ses détecteurs de fumée de fumée

S’il est bon de s’assurer du bon fonctionnement de ses détecteurs de fumée régulièrement, il est également conseillé de procéder à un petit nettoyage de printemps ! Au retour des beaux jours et des périodes de vacances qui se profilent, mieux vaut garantir leur efficacité. On débarrasse la chambre de détection des poussières, on vérifie les piles et on teste l’appareil. Les détecteurs intelligents comme le Nest Protect, que nous avons testé, procèdent à ces vérifications tout seuls.

Les détecteurs de fumée sont obligatoires dans certaines Région du pays et sauvent des dizaines de vie chaque année, il ne faut donc pas les négliger. Voici d’ailleurs les réponses du Capitaine des pompiers au Siamu de Bruxelles aux 5 questions essentielles sur les détecteurs de fumée.

4. On procède à un petit ravalement de façade, du toit, on checke ses panneaux solaires, etc.

Au printemps, on en profite pour vérifier sa façade et remettre un coup de peinture

La façade

Avec le froid de l’hiver, les façades souffrent. Le printemps est l’occasion de faire un petit état des lieux. Vérifiez s’il n’y a pas de fissures, si les joints de vos châssis sont toujours étanches.

Si votre façade a besoin d’un petit coup de peinture, le printemps est aussi le moment idéal pour ce type de travaux car les températures ne sont pas encore trop élevées. Pensez aussi à bien nettoyer fenêtres, boiseries et moustiquaires si vous en avez. Et à lubrifier charnières et serrures.

Le toit

Contrôler sa toiture après l’hiver est un geste nécessaire. Les saletés s’y sont accumulés, tout comme dans les gouttières et les évacuations d’eau de pluie. Des tuiles ont peut-être bougé, l’isolation du toit n’est peut-être plus au top. Voici les 5 éléments de votre toit à contrôler absolument.

Les panneaux solaires

Si les panneaux solaires produisent toute l’année, les saisons influencent malgré tout leur rendement. S’ils n’exigent pas de gros entretien après l’hiver, pensez malgré tout à dépoussiérer les entrées d’air de l’onduleur. Mais aussi les affichages, la pile, le serrage des câbles, la corrosion au niveau des connexions. Quant aux panneaux eux-mêmes, ils sont souvent aujourd’hui autonettoyants. Si ce n’est pas le cas des vôtres, vérifiez s’ils sont vraiment sales et faites-les nettoyer par une société spécialisée.

5. On ne délaisse pas sa chaudière

Au printemps, on en profite pour vérifier sa façade et remettre un coup de peinture

Au printemps, on a souvent tendance à négliger sa chaudière car c’est souvent la fin de la période de chauffe. C’est pourtant le moment idéal pour procéder au contrôle périodique de la dame qui a tourné à plein régime tout l’hiver et est donc plus susceptible de rencontrer des problèmes. De plus, il y a 3 bonnes raisons de faire l’entretien de sa chaudière et grâce au service entretien de chaudière d’ENGIE, vous ne devrez vous occuper de rien, ENGIE se chargera d’y penser pour vous.

Avec le retour des températures plus douce, vous pourrez peut-être penser aussi à passer votre chaudière en mode été si elle ne le fait pas toute seule.

Enfin, d’autres petits travaux ne doivent pas non plus être remis à plus tard, sinon bonjour la facture ! Il y en a au moins 7…

Alors, par quoi allez-vous commencer ?

Facebook Comments