La Brasserie Roman allie tradition et innovation depuis près de 500 ans. Une tradition qui se transmet aussi dans la vision de ses choix énergétiques et des améliorations au niveau de l'efficacité d'énergie.

Carlo et Lode Roman sont les fiers représentants de la 14ème génération de Roman à la tête de l’entreprise. La brasserie compte une riche histoire qui débute en 1545. À l’origine, Roman était une brasserie de bière brune. Elle connaît une croissance fulgurante dans les années 1960 avec le lancement de la Romy Pils. Au début des années 1980, l’entreprise développe aussi une gamme intéressante de bières spéciales aux noms désormais célèbres, comme la bière d’abbaye Ename, la bière brune Adriaen Brouwer et la Gentse Strop, commercialisée récemment.

Ouverture à l’innovation

« Nous restons fidèles à notre tradition de brassage ancestrale », ajoute Carlo Roman. « Nous donnons à notre bière le temps de fermenter et de mûrir. C’est ce qu’on appelle la garde dans notre jargon. Aujourd’hui, ‘le brassage lent’ est à la mode, mais nous préférons la méthode classique. »

Carlo Roman souligne toutefois que respect des traditions rime aussi avec innovation. « Dormir sur ses lauriers n’est pas envisageable dans notre secteur très concurrentiel », déclare-t-il. « Il faut innover en permanence pour continuer à passionner le consommateur. Dans la composition, le conditionnement, les variantes… Nous cherchons même à améliorer constamment notre processus de production. »

Consommation d’énergie : facteur de coût et point d’attention

L’énergie représente un coût important de la production. Pour la chaudière évidemment, mais aussi pour la machine de rinçage des bouteilles et la chambre chaude qui fonctionnent à partir de la production de vapeur. Parmi les postes énergivores, citons aussi le refroidissement des cuves de fermentation et des caves ainsi que l’éclairage de la salle de mise en bouteille.

« ENGIE Electrabel nous a très clairement présenté notre consommation d’énergie grâce à un Energy Road Map qui a révélé quelques lacunes et points d’amélioration. Nous avons notamment très vite remplacé l’éclairage de la salle de mise en bouteille et nous avons installé des puits de lumière. À la clé ? Une économie immédiate de 25%. Cet Energy Road Map nous a vraiment ouvert les yeux. Auparavant, nous prêtions moins attention à notre consommation d’énergie. »

Un partenariat actif met le doigt sur de nouvelles techniques et technologies

L’ Energy Road Map fait, en outre, partie du Smart Savings Partnership, un véritable partenariat entre Roman et Electrabel. « Pour garantir cette vigilance continue sur notre efficacité énergétique », justifie Roman. « Bon nombre d’entreprises réalisent d’importants investissements énergétiques, puis relâchent leur attention. Ce partenariat actif nous permettra de tenir compte des aspects ‘énergie’ dans chacun de nos investissements ou chacune de nos innovations. ENGIE Electrabel nous soutient dans cette démarche, en effectuant des mesures par exemple ou en comparant des offres, mais aussi de manière proactive en nous présentant de nouvelles techniques ou technologies. C’est donc un partenariat bilatéral avec une bonne relation avec notre Account Manager chez ENGIE Electrabel, Geert Cnudde. Nous nous rencontrons quelques fois par an pour planifier et parcourir les actions. Mais il est aussi très disponible à d’autres moments et connaît notre entreprise sur le bout des doigts. »

Une production en hausse et des coûts d’énergie en baisse

La Brasserie Roman exploite bien le Smart Savings Partnership. Carlo Roman : « Notre volume de production a augmenté de 20% ces dernières années. Dans le même temps, nous avons réduit nos coûts d’énergie de 10%. C’est le résultat de quelques grands projets qui ont suscité toute notre attention, mais aussi de petites optimisations. À long terme, ces nombreuses petites améliorations feront toute la différence. »

Le long terme est le fil conducteur de l’histoire de l’entreprise Roman. « Nous pensons déjà à 2045, l’année de notre 500ème anniversaire. Nous sommes une entreprise tenace. Nous misons sur le long terme même dans nos relations avec nos fournisseurs. Nous travaillons d’ailleurs avec Electrabel depuis des années. Nous sommes certes attentifs au prix, mais le service est tout aussi important à nos yeux. »

Facebook Comments