Depuis plus de 100 ans, Léonidas régale nos palais avec ses pralines et sa centaine de variétés de chocolat différentes. Le chocolatier fait appel à ENGIE Electrabel pour sa fourniture d’énergie. Mais le partenariat ne se limite pas là...

C’est en 1913 que Leonidas Kestekides crée à Gand la marque de pralines désormais célèbre dans le monde entier. Chaque année, des ateliers du boulevard Graindor et du boulevard Industriel à Anderlecht sortent 6 500 tonnes de pralines qui vont garnir les rayons de près de 1 400 points de vente. Et remplir les célèbres ballotins qui ravissent le palais des petits et des grands. Mmmmmh.

Connue Leonidas ? La marque a un taux de notoriété de près de 97% ! Pour ses processus industriels, la société a choisi, depuis longtemps, de faire confiance à ENGIE Electrabel.

« Je pense que nous sommes un client historique d’ENGIE Electrabel, raconte Fabienne Doem, directrice des achats de Léonidas. Evidemment, j’étudie le marché mais tout en sachant que je ne veux pas changer de fournisseur. ENGIE Electrabel est une société solide avec laquelle il n’y a jamais de problème. Elle gère très bien tant le côté administratif que les rapports avec ses clients. Elle avance avec nous car elle nous connaît bien . »

Rester leader

Pour produire ce million de pralines qui fondent sous le palais, Leonidas peut employer jusqu’à 500 personnes. C’est grâce à eux que nous pouvons assouvir nos petits péchés de gourmandise. En fait, comme la production de pralines est saisonnière (on en mange beaucoup moins l’été), avec ses 4 millions de kWh annuels, Leonidas n’est pas un tout gros consommateur d’électricité. Ce qui ne l’empêche pas d’être attentif aux prix.

« Cela fait 22 ans que j’achète de l’énergie, note Fabienne Doem, et c’est vrai, je cherche toutes les possibilités pour en réduire le coût même si Leonidas n’est pas un énorme consommateur. Nous avons par exemple amélioré notre efficacité énergétique en plaçant de l’éclairage LED. Leonidas est sensible à l’environnement mais soyons de bon compte, le coût reste notre priorité. Notre rapport qualité-prix est irréprochable. Leonidas est cost-leader du marché, nous devons nous battre pour garder cette place de numéro 1. Et regarder à tout ce qui nous permet de rester compétitif est donc important. »

4% d’économie d’énergie

Dans ce contexte, il y a quatre ans, Leonidas a fait appel à ENGIE Electrabel pour étudier la possibilité de lisser sa consommation. Il s’agissait de parvenir à réduire la pointe quart horaire, la puissance maximale demandée pendant la période de facturation. C’est elle qui, en définitive, impacte fortement le prix de l’électricité.

« ENGIE Electrabel est venue placer des boîtiers enregistreurs et a réalisé une analyse intégrale de notre consommation, conclut Fabienne Doem. L’idée de base était de trouver un moyen de délester quand nous mettons en route toutes nos machines. De cet audit, ils ont proposé des solutions. Ce fut un vrai partenariat entre équipes techniques avec toute l’aide nécessaire. En fin de compte, le dispositif mis en place nous a permis d’économiser 4% sur notre consommation. Comme le profil de consommation évolue, nous devrions recommencer le même processus dans un an… »

Avez-vous aussi des projets électriques pour rendre vos installations moins gourmandes ? Contactez- nous via http://www.engie-electrabel.be/contactB2Bou au 02 336 79 20 pour réaliser vos projets énergétiques ensemble.

Facebook Comments