Le Centre public de soins psychiatriques de Rekem a opté pour un Contrat de performance énergétique.

Le Centre public de soins psychiatriques (OPZC) de Rekem est le premier acteur du secteur public en Belgique à avoir conclu un Contrat de performance énergétique (CPE). Aux yeux de cette institution, c’était la solution adéquate pour tailler dans des coûts énergétiques de plus en plus élevés. Ayant choisi ENGIE en tant que partenaire ESCO (Energy Services Company ou société de services énergétiques), l’OPZC pourra réaliser annuellement des économies énergétiques de plus de 30 % pendant les 9 années du contrat.

Au départ : des besoins élevés en énergie et une installation vétuste

Le Centre psychiatrique de Rekem, dans la province de Limbourg, s’étend sur 22 bâtiments totalisant une superficie au sol de 46 000 mètres carrés. Le centre accueille tous les jours 214 personnes nécessitant des soins. On comprend donc que les besoins énergétiques pour le bon fonctionnement de l’OPZC sont considérables, ce qui se traduisait auparavant par des coûts d’autant plus élevés que l’installation du centre était vétuste.

Des économies garanties : jusqu’à 64 000€/an

Conseillé par la Vlaams Energiebedrijf (VEB), l’OPZC est parvenu à la conclusion qu’un contrat de performance énergétique était la meilleure manière de réaliser des économies garanties de façon durable, sans impact sur la qualité des soins. Un calcul des gains annuels permis par le CPE a montré que notre client économisera 64 000 euros nets par an, un montant qui pourra être réinvesti dans les soins aux patients.

La réduction des émissions de CO2 : 978 tonnes

ENGIE ayant été sélectionné comme partenaire ESCO, nous nous sommes basés sur un audit approfondi de l’installation existante afin de rechercher les meilleures voies pour réaliser des économies durables. Nous avons mis hors service le réseau de chauffage existant, source de pertes importantes, et l’avons remplacé par un réseau de chaleur limité mais performant, tirant parti d’une série de technologies modernes.

Désormais, la consommation électrique comme la production de chaleur sont optimisées par une extension du réseau de gaz, complété par des pompes à chaleur à absorption de gaz, ainsi que par l’installation de trois groupes de cogénération compacts et standardisés. Outre une réduction de 30 % de la facture énergétique, cette intervention conduit également à une réduction des émissions de CO2 de 978 tonnes.

Pour en savoir plus sur le Contrat de performance énergétique : surfez sur www.engie-electrabel.be/CPE ou parlez avec votre Account Manager.

Facebook Comments