Les pouvoirs publics et les entreprises ne sont pas les seuls à bâtir la ville intelligente de demain. Les institutions scolaires aussi ont l’esprit «smart».

À l’image de l’école spécialisée De Kade à Bruges qui a souhaité améliorer le confort et la sécurité de ses écoliers tout en réalisant plus de 50% d’économie grâce à un éclairage intelligent.

Le confort de ses 3 000 écoliers et 1 150 collaborateurs est essentiel pour l’école De Kade. C’est pourquoi, en septembre 2018, elle a souhaité faire réaliser un audit de ses installations d’éclairage. Ses objectifs ? Offrir un éclairage adapté dans chacun des espaces de travail ou de rassemblement ; maximiser la concentration de leurs occupants ; garantir une meilleure sécurité dans les espaces les plus dangereux tels que les escaliers (éviter les éblouissements, les lieux trop peu éclairés, etc.).

L’audit a permis à l’école de recevoir des conseils objectifs personnalisés pour garantir sa sécurité et sa conformité, ainsi que de faire des économies d’énergie considérables. Ces économies, dans le cadre d’un projet de «relighting» intelligent, sont généralement estimées à plus de 50%.

Jannes Brandt, responsable service TOP (Techniek-Onderhoud-Preventie) : «Travailler avec le bureau de consultants et le département technique a été une expérience positive. Il y a eu un échange d’expérience et de connaissance. Les résultats de l’audit, tels que rapportés, ont fourni à la direction un bon aperçu des priorités des années à venir. Un meilleur éclairage garantira un environnement de travail et de vie agréable, une modernisation des salles de classe, sans oublier une réduction de la consommation d’énergie. Il est regrettable cependant que le rallumage par TERRA (banque de données d’énergie et de patrimoine) ne soit pas inclus parmi les mesures subventionnées.»

Un rapport sur mesure

Après une visite des locaux, une analyse et un rapport personnalisés de l’éclairage ont été réalisés à partir des 3 concepts de base pour garantir un éclairage durable :

1. L’efficacité : améliorer le rendement des éclairages

Parmi les actions prioritaires retenues figuraient le remplacement des installations dans les couloirs, les cuisines, le réfectoire, les sous-sols, la salle de sport, les salles de classe et la salle des professeurs. À travers trois tableaux très précis, l’expert technique de l’école a bénéficié pour chacun des types d’éclairage :

  • d’une analyse de la situation actuelle et leur cycle de vie ;
  • d’une proposition de changement, y compris les pourcentages d’économie potentielle ;
  • d’un budget, y compris le temps de retour sur investissement et quelques remarques à prendre en considération lors de l’achat.

L’auditeur a également analysé le cahier des charges d’architecte pour le placement imminent de nouveaux luminaires dans une nouvelle extension du bâtiment.

2. La gestion du fonctionnement : optimiser l’utilisation de l’éclairage

Dans les espaces collectifs fréquentés par intermittence, il a été conseillé d’installer un éclairage à extinction automatique. À l’école, la gestion automatisée était quasiment inexistante. L’auditeur a donc recommandé d’installer dans des endroits appropriés des « timers » adaptés aux espaces et qui éteignent automatiquement les éclairages en cas d’inactivité.

3. Le dimensionnement adéquat

Le dimensionnement des éclairages est une matière très complexe. Un dimensionnement bien réfléchi repose sur 4 facteurs :

  • Le flux lumineux en lumen : la quantité de lumière émise par la source lumineuse.
  • L’intensité en candela : l’intensité de la sortie de la lumière dans une certaine direction.
  • L’éclairement en lux : la quantité de lumière sur une surface donnée (influencée par le carré de la distance).
  • La luminance en candela/m² qui correspond à ce que l’œil perçoit.

La structure du luminaire choisie a également toute son importance. À l’école de Kade, certains luminaires choisis par le passé ne réfléchissaient pas la lumière de façon optimale, ce qui provoquait une perte considérable d’éclairement pour les enfants.

D’autres étaient en plexiglas, généralement jauni et tacheté au fil des années. Finalement, certains flickaient (clignotaient), ou même, contenaient des tubes qui n’étaient plus disponibles sur le marché.

Pour optimiser le dimensionnement, l’auditeur s’est fait aider d’outils tels qu’un spectromètre ou un luxmètre pour mesurer et apporter la solution la plus adaptée.

Résultat

Le cas de l’école De Kade est très intéressant. Il rappelle l’impact qu’a l’éclairage sur le confort, la sécurité et la productivité des enfants dans un bâtiment scolaire. En outre, il démontre que même si certaines actions ont déjà été prises pour améliorer la situation, il existe souvent encore un grand potentiel d’économie d’énergie à réaliser.

De plus, l’éclairage est un champ d’action important dans le cadre de la transition énergétique et de la construction des smart cities, les villes intelligentes. Les bâtiments publics, les communes, les entreprises ont aussi intérêt à prendre le train en marche. D’autant que le même type d’audit peut être appliqué à leur échelle. Expert en conseil d’éclairage, ENGIE analyse et optimise vos installations et suit de près les dernières évolutions éco-énergétiques pour offrir des conseils objectifs. Découvrez notre offre d’audit éclairage.

Facebook Comments