Les conditions climatiques influencent notre consommation d’énergie. C’est pourquoi les entreprises actives dans l’énergie s’intéressent énormément aux prévisions météo.

Des conditions météorologiques particulières dans une région d’Europe peuvent par exemple avoir un impact direct de l’autre côté du continent. L’Europe occidentale subit des courants sibériens une à deux fois par hiver. Parfois, de l’air froid en provenance d’Islande vient s’y mêler. Cette combinaison engendre des températures polaires. Et la consommation de gaz et d’électricité s’envole.

C’est pourquoi il est important de savoir combien de temps durera une telle vague de froid. Il arrive que ces conditions extrêmes se maintiennent plusieurs semaines, avec de lourdes conséquences sur l’approvisionnement en énergie en Europe. Ceci dit, des vagues de chaleur peuvent elles aussi provoquer des pannes de courant dans toute l’Europe, en raison d’une utilisation accrue des systèmes de climatisation.

Saisons

Des éléments temporaires et saisonniers peuvent également influencer l’approvisionnement en énergie. L’éolien, par exemple, est très sensible aux fluctuations climatiques et donc particulièrement volatile. La force du vent dépend des saisons, des zones géographiques et des aires de haute et basse pressions. En Scandinavie, les vents connaissent un pic en hiver et soufflent beaucoup moins fort l’été. Sur les bords de la Méditerranée, les saisons les plus venteuses sont l’automne et le printemps. En Allemagne, en Espagne et au Danemark – des pays qui hébergent de nombreux parcs éoliens – des changements peuvent intervenir toutes les cinq minutes.

La production d’énergie éolienne est directement dépendante de la force du vent, qui a donc un effet immédiat sur l’offre et le prix de l’électricité. Imaginez qu’une hausse de la production de 5 MW des éoliennes allemandes entraîne une baisse des tarifs de l’énergie. Dans un tel cas de figure, il sera peut-être intéressant pour la Belgique de réduire la production de ses centrales, de donner la priorité à l’achat d’énergie et de mettre à l’arrêt certaines unités plus coûteuses, telles que les centrales au gaz ou au charbon.

Autre exemple: l’énergie produite par les barrages alpins. Dès que la neige commence à fondre – à partir de mars ou d’avril – la production d’électricité peut y augmenter de 40%. C’est pourquoi l’énergie est moins chère au printemps. Ou comment la fonte des neiges a un impact sur notre facture d’électricité…

Quand Monsieur Météo se trompe…

Il n’est toutefois pas facile de prévoir le temps qu’il fera. Les analystes du marché de l’énergie jonglent avec une foule de graphiques, diagrammes, tableaux, cartes, statistiques et autres études scientifiques pour établir des prévisions météorologiques à cinq jours.

Jusqu’à quatre jours, elles sont généralement assez précises. À partir du cinquième jour, les choses se compliquent. Dans ce cas, il arrive que les modèles se contredisent. Durant l’hiver 2009 par exemple, les bulletins météo ont prévu une vague de froid en Europe. Le prix de l’électricité sur le marché français a bondi de 4 euros en un jour, car les traders avaient acheté du gaz pour compenser l’augmentation de la demande de courant. Or, les prévisions météorologiques ont rapidement évolué et le marché s’est retrouvé inondé de gaz, dont le prix s’est effondré de plus de 10 euros, entraînant dans sa chute celui de l’électricité, qui a reculé de 18 euros.

Transfert d’informations entre analystes et traders

Les analystes qui se penchent sur la météo font souvent partie de la cellule de trading. Chaque matin, ils établissent les grandes tendances météorologiques pour la semaine. Sur cette base, les traders affinent leur stratégie d’achat et de vente. Ce flux d’informations continu permet à la cellule de trading de faire les meilleures prévisions possibles sur la météo et, partant, le comportement des marchés et des prix de l’énergie.

Les conditions climatiques jouent un rôle important dans le prix de l’énergie que paie votre entreprise. C’est pourquoi il est important de suivre de près les prévisions météorologiques, tout comme les autres facteurs qui déterminent ce prix. Vous disposerez ainsi de toutes les connaissances utiles pour optimiser votre facture énergétique.

Vous souhaitez en savoir plus sur les facteurs qui déterminent le prix de votre énergie?

L’Energy Market News (newsletter gratuite) vous offre des informations concernant la semaine écoulée sur les marchés de l’énergie, une analyse des prix de l’énergie et des conseils pour optimiser vos coûts énergétiques. 

Facebook Comments