Si le nombre de voitures électriques sur nos routes croît chaque année, quelques idées reçues empêchent encore nombre d’automobilistes d’opter pour ce véhicule écologique. En voici trois, démenties par les faits !

L’autonomie des voitures électriques est trop faible

Si cet argument pouvait être avancé il y a encore un an, les technologies ont évolué. De sorte que plusieurs modèles permettent aujourd’hui de parcourir 250 km avec une seule charge.

« La Renault Zoé de 40 kWh roule plus que 300 km, note Kristof Corthout, expert Mobility chez ENGIE Electrabel. La Hyundaï Ioniq et la Nissan LEAF, 250 km . C’est amplement suffisant quand on sait que le trajet moyen domicile-lieu de travail des Belges est de 15,7 km et que moins de 10% des voitures électriques font quotidiennement des trajets plus longs que 250 km. »

De plus, si l’on part du principe que chaque fois qu’on démarre la voiture, elle est complètement chargée, une recharge en cours de route ne sera pas nécessaire.

Les bornes de chargement sont peu nombreuses

ELVI borne de chargement closeupUne directive européenne a fixé à 21 000 le nombre de points de recharge publics en Belgique d’ici 2020. Il y en aurait à ce jour environ 1 000, selon la section belge du réseau européen du secteur des voitures électriques, dont 50 bornes rapides (qui offrent une charge de 80% de la batterie en 30 minutes) sur les principales autoroutes du pays.

« Charger son véhicule est aussi plus aisé qu’avant car de plus en plus d’entreprises, stations-services, hôtels, restaurants et communes ont installé des bornes », se réjouit Kristof.

Une voiture électrique coûte plus cher

Si le prix affiché est plus élevé qu’un véhicule « traditionnel », il faut néanmoins prendre en compte qu’une voiture électrique est déductible à 120% pour les entreprises. En Flandre, elle est également exempte de taxe de mise en circulation (TMC) et de taxe de roulage jusqu’en 2020. En Wallonie et à Bruxelles, la TMC est calculée en fonction de la puissance du véhicule et la taxe de circulation est plafonnée au montant minimum.

« En outre, parcourir 100 km ne coûte que 4€ en Wallonie et Bruxelles, soit nettement moins que de l’essence ou du diesel ! », ajoute Kristof.

Vous souhaitez acheter un véhicule électrique en tant que particulier ? En Flandre, grâce à la prime en vigueur, il est possible d’économiser jusqu’à 4 000 € sur le prix d’achat. De sorte qu’il est déjà possible de s’offrir une voiture électrique pour 15 000 € (par exemple une Nissan Leaf). La déductibilité à 120% ne concerne par contre pas les particuliers.

Pour en savoir plus, téléchargez « Votre guide pour choisir et charger votre voiture électrique à la maison et en entreprise » sur www.engie-electrabel.be/mobilityguide

charger votre voiture électrique à la maison et en entreprise

Facebook Comments