Mieux vaut prévenir que guérir, cet adage s'applique aussi aux pannes de courant ! Le Zoo d'Anvers et Planckendael ne voulaient pas courir la risque de ne pas être prêts. Ils ont fait un black-out scan pour déterminer les risques et y remédier

Tant au zoo d’Anvers qu’au parc animalier de Planckendael, l’attention portée à l’utilisation économe de l’énergie et au plan de délestage est à l’origine d’initiatives remarquables. Même l’éléphant Kai-Mook apporte sa pierre à l’édifice dans son nouveau village d’éléphants, comme l’explique le responsable de la gestion technique Jan Luyckx.

La KMDA (« Koninklijke Maatschappij voor Dierkunde van Antwerpen ») rassemble entre autres le zoo d’Anvers et le parc animalier de Planckendael à Malines, dont ENGIE Electrabel est le partenaire en énergie. Jan Luyckx : « En termes de gestion énergétique, notre entreprise est un cas à part : nos jardins ont vu le jour il y a 171 ans et ont grandi de projet en projet. Notre infrastructure en témoigne : pour tous les animaux qui sont arrivés au fil des années, il a fallu prévoir un nouvel abri, avec à chaque fois une autre solution pour le chauffage, le refroidissement, l’isolation… Alors, en cas de panne de courant, il se peut par exemple que l’éclairage au poste de travail soit suffisant mais que des générateurs de secours ne soient pas encore prévus partout. » Pour ENGIE Electrabel, la KMDA était un partenaire idéal avec qui collaborer dans le cadre du projet pilote.

« Avec le Blackout Scan, nous avons examiné notre gamme d’installations et d’alimentations énergétiques et nous avons identifié les points d’amélioration. »

Le temple durable de Kai Mook

« La KMDA dispose depuis plusieurs années d’une charte de responsabilité sociale où le développement durable joue un grand rôle. Planckendael, par exemple, a un statut de ‘non-déversement’ : on n’y déverse pas le moindre litre d’eau dans la nature et tout est purifi é à 100% par une station de traitement biologique. Le résultat final est une ‘eau grise’ impropre à la consommation humaine, mais parfaitement utilisable, dans nos étangs et bassins ou pour le rinçage des toilettes et le nettoyage. Le développement durable est aussi au coeur de nos nouveaux projets, comme le village d’éléphants. Nos systèmes de ventilation sont équipés de systèmes de récupération de chaleur et de filtres à particules. Un contrôle régulier est nécessaire. Il est aussi essentiel que la qualité de l’installation elle-même et prévient la baisse du rendement. »

Points problématiques : raie pastenague et pingouin

« Le Blackout Scan a mis en évidence les points les plus critiques de notre zoo. Nous savons ainsi que des parties telles que l’aquarium et ‘La Banquise’ demandent la plus grande capacité et sont les plus vulnérables à une panne de courant. En effet, si les pompes et le dispositif d’épuration sont privés d’électricité pendant plus de quatre heures, des poissons n’y survivront pas. Quant à l’installation de traitement de l’eau des pingouins, elle repose sur la bioculture et présente elle aussi rapidement des signes de déclin en cas de pénurie d’électricité. De tels exemples montrent à quel point la sécurité d’approvisionnement est importante pour nous. »

Facebook Comments