La sécurité de vos collaborateurs et la continuité de vos activités sont deux raisons de base pour une bonne gestion de vos installations. Nos experts ont contrôlé plus de 1500 cabines depuis 2012. Deux infractions reviennent 9 fois sur 10.

Le contrôle d’une ancienne cabine, la rénovation ou le remplacement d’une existante, l’installation clé sur porte d’une nouvelle, un dépannage urgent via notre produit Energy 24/24 en cas de panne d’alimentation ou d’incident: les équipes de Jean-Philippe De Roubaix et Eric Lefèvre relèvent le défi et ont déjà une solide expérience dans les dépannages de cabines à haute tension sur l’ensemble du pays.

Jean-Philippe et ses collègues de Gand et Anvers assurent nos services relatifs aux cabines à haute tension en Flandre ; Eric et son équipe s’occupent des clients professionnels en Wallonie et à Bruxelles. Ensemble, Jean-Philippe et Eric ont réalisé avec leurs équipes plus de 1 500 Cabin Check-ups depuis 2012. Lors de ces contrôles des cabines à haute tension, les rapports de l’organisme de contrôle sont examinés avec attention. Nous effectuons avec le client l’analyse ou l’inventaire des risques et nous définissons un plan d’action concret pour rendre son installation conforme. Nous avons expliqué précédemment les différentes étapes de la mise en conformité.

« Nous voyons toujours revenir deux infractions dans les rapports de contrôle : l’absence du plan des facteurs d’influence externe et du schéma de mise à la terre », confie Jean-Philippe. « Bien que le RGIE (Règlement général sur les installations électriques) l’imposait déjà, nous constatons que le contrôle s’est renforcé fin 2012 suite à l’AR. » Et Eric d’ajouter : « Nous observons ces derniers temps que les organismes de contrôle refusent de plus en plus souvent d’homologuer des installations si ces documents font défaut.

Plan des facteurs d’influence externe

Le plan des facteurs d’influence externe doit être établi par l’exploitant de l’installation électrique et signé par l’organisme de contrôle (RGIE art. 19). « Cette règle se fonde sur le principe que le bon choix et l’utilisation correcte du matériel électrique dépend de facteurs d’influence externe tels que la température, l’humidité, les vibrations… », explique Jean-Philippe De Roubaix.

Nous avons trouvé sur le site Internet du vérificateur BTV un modèle avec explications sur les différentes termes qui doit vous permettre de établir votre plan correctement. Il devra ensuite être validé par votre organisme de contrôle.

Plan d’implantation des mises à la terre

Un deuxième document souvent négligé est le plan d’implantation des mises à la terre (article 98/99 du RGIE). « Ce document doit lui aussi être présenté à l’organisme agrée lors du contrôle de la cabine à haute tension », explique Eric. Ce schéma est nécessaire pour vérifier que les tensions de contact et/ou de pas ne présentent aucun danger pour les personnes, et pour s’assurer de la possibilité d’une distribution de potentiel. Ce document devrait vous être remis lors de la mise en place de votre cabine par votre installateur.
Si ce document s’est perdu pour l’une ou l’autre raison, deux possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez demander à votre installateur de chercher la mise à la terre dans le sol. Souvent, la cabine se trouve sur ou à proximité d’un revêtement et il n’est pas facile de creuser. L’autre solution est de faire installer une nouvelle mise à la terre. Vous avez ainsi la certitude que la mise à la terre est correcte.

La sécurité avant tout

L’électricité est potentiellement dangereuse et votre cabine à haute tension requiert une attention toute particulière de votre part. Le propriétaire d’une entreprise est responsable de l’entretien de l’installation électrique et de la protection des ses travailleurs. Un exemple d’incident dans une cabine à haute tension montre clairement pourquoi le législateur se soucie de la sûreté de votre cabine à haute tension…

 

Vous voulez que votre cabine à haute tension soit parée pour 2017 ? Contactez-nous et nous vous assisterons volontiers.

Facebook Comments