Les panneaux photovoltaïques rencontrent actuellement un vif succès auprès des entreprises wallonnes. Les raisons ? Elles sont à la fois écologiques et financières. Voici les facteurs déterminants pour un projet réussi...

Le rendement d’une installation photovoltaïque est un facteur décisif pour beaucoup d’entreprises. Aujourd’hui, une installation a une durée de vie moyenne de 25 ans et peut être rentabilisée en 6 à 8 ans. Une opportunité intéressante pour réduire sa facture d’énergie. Mais quels sont les facteurs à prendre en compte pour bénéficier de cette opportunité ?

Trois facteurs déterminent la rentabilité

Trois grands facteurs influencent le retour sur investissement d’un projet photovoltaïque :

  • le prix des panneaux;
  • les frais de distribution et les taxes évités par la consommation locale ;
  • les certificats verts.

Le prix d’une installation a fortement diminué ces dernières années. Par contre, les frais de distribution et les taxes sur l’énergie ont augmenté. Résultat : investir dans une installation solaire est devenu très intéressant. D’autant plus que la perception de certificats verts vient encore diminuer le temps d’amortissement de l’installation. Un extra bienvenu.

1. Le prix des panneaux photovoltaïques a fortement chuté

Le marché des panneaux photovoltaïques est devenu mature et est dominé par les grands acteurs asiatiques. L’industrialisation et la production de masse ont fait chuter les prix de 20 % au cours des 3 dernières années. Dans le même temps, la fiabilité et la qualité restent bien sûr importantes. Bloomberg publie chaque trimestre une liste des producteurs de panneaux photovoltaïques et les classe par catégories selon des critères objectifs. Cette liste établie par Bloomberg est utilisée dans des cahiers des charges pour garantir une certaine qualité d’installation.

2. Eviter les coûts de distribution et stabiliser votre prix de l’électricité

Le rendement d’une installation dépend en grande partie de l’utilisation locale de l’électricité produite par cette installation. Plus vous consommerez l’électricité produite par vos panneaux photovoltaïques, plus votre gain sera élevé. Comme l’électricité que vous consommez localement ne passe pas par le réseau de distribution, les coûts et taxes relatifs à l’utilisation de ce dernier ne sont pas dus. Saviez-vous que ces coûts de distribution et les taxes représentent plus de 40% de votre facture d’électricité ? Il est donc important de dimensionner correctement votre installation en fonction de votre consommation afin d’optimaliser votre rendement.

Les panneaux photovoltaïques vous offrent la possibilité de réduire et de limiter vos coûts d’électricité. Pendant 25 ans au moins, le prix des kWh que vous produirez vous-même sera donc pour une grande partie fixé à l’achat de votre installation et vous serez protégé contre les augmentations de tarif futures.

Comment valoriser l’électricité injectée sur le réseau ?

Lorsqu’on possède des panneaux photovoltaïques, il y a toujours un moment, au cours de la journée, où l’on produit plus que ce que l’on consomme. Dans ce cas, le surplus d’électricité est réinjecté sur le réseau. Vous pouvez valoriser cette électricité. Ici aussi, deux cas de figure se présentent :

> Votre installation est égale ou inférieure à 10 kWc : votre compteur d’électricité va tout simplement tourner à l’envers. L’électricité injectée sera alors valorisée à concurrence du même prix que celui de l’électricité que vous consommez. Par conséquent vous ne payerez que la différence (consommation moins injection) à votre fournisseur d’électricité.

> Votre installation est supérieure à 10 kWc : le volume d’électricité injectée sur le réseau sera mesuré à part, via un autre compteur. Vous ne bénéficierez donc pas du système de compensation. Comme il y a de plus en plus d’installations photovoltaïques et comme le timing de votre injection n’est pas prévisible, le prix auquel votre fournisseur vous rachètera votre surplus d’électricité sera inférieur à celui payé pour votre consommation.

3. Les aides pour l’installation de panneaux photovoltaïques liées à la taille de l’installation

En Wallonie, deux systèmes d’aide coexistent selon la taille de l’installation photovoltaïque.

> Les installations de moins de 10 kWC : c’est le mécanisme Qualiwatt qui s’applique. Il concerne la majeure partie des installations résidentielles, mais il s’applique aussi aux entreprises. Il s’agit d’une aide forfaitaire par kWc pour les cinq premières années de production et sous certaines conditions d’entretien.

> Les installations de plus de 10 kWc : ici, la Wallonie définit une enveloppe annuelle virtuelle de certificats verts. Le gouvernement wallon a fixé le nombre de certificats vert disponibles par année pour chaque technologie. Chaque projet solaire doit faire l’objet d’une demande préalable de certificats verts auprès de la CWAPE, l’organisme de régulation des marchés wallons de l’électricité et du gaz. Quand celle-ci est acceptée, le nombre de certificats verts est « réservé » et ne pourra plus être utilisé pour d’autres projets.

Certificats verts : votre projet s’inscrit déjà dans l’enveloppe ?

Chaque kWh produit par une installation photovoltaïque donne droit à plusieurs certificats verts en Wallonie. Ce nombre est calculé selon le coefficient keco. Ce multiplicateur dépend de la technologie solaire utilisée et de la taille de l’installation. Il a été fixé par le gouvernement wallon et la CWAPE qui ont la possibilité de le revoir tous les 6 mois.

La philosophie du facteur keco est de corriger le nombre de certificats reçu par rapport aux conditions de marché et donc de fournir l’aide « idéale » à chaque technologie en tenant compte d’un retour sur investissement raisonnable. Bon à savoir : le coefficient keco attribué à un projet ne changera pas en cours de route. Une fois votre réservation de certificats verts acceptée, l’aide octroyée est garantie pendant 10 ans, à condition que votre projet photovoltaïque démarre dans les 12 prochains mois.

Comme expliqué dans notre article concernant le changement de régime, le facteur keco est actuellement en évolution avec une forte diminution de support. Si on calcule aujourd’hui l’aide par MWh produit en termes de certificats verts, on obtient les chiffres suivants :

Vous êtes intéressé par l’installation de panneaux photovoltaïques ? ENGIE vous propose différentes formules intéressantes et adaptées à votre situation. Demandez à nos experts de vous aider à trouver la formule optimum pour votre toit ! Contactez-nous via votre Account Manager ou via sun4business@engie.com.

Facebook Comments