Améliorer l’isolation de votre maison n’est pas nécessaire, pensez-vous ? Et s’il y avait encore des améliorations possibles ? Du grenier aux fenêtres, en passant par le toit et les murs, voici nos 5 conseils pour mieux boucher les trous.

Isolation rime souvent avec l’âge de la maison. Pour savoir si vous devez mieux isoler la vôtre, sachez qu’une maison antérieure à 1980 a peu de chance d’avoir été correctement isolée. Entre 1980 et 1990, l’isolation se généralise mais les normes de l’époque sont aujourd’hui largement dépassées ! Ce n’est qu’à partir de 1990 que les murs et les toits ont commencé à être bien isolés. Mais pas tous… D’autres détails trahissent une mauvaise isolation, on vous aide à les repérer et, surtout, on vous donne des conseils pour améliorer l’isolation de votre habitation.

1. Isolation de la toiture: jusqu’à 30% d’économie

Mieux isoler sa toiture permet de réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 30%

Selon les standards actuels, une bonne isolation du toit dans une maison existante doit avoir une épaisseur d’au moins 18 à 20 cm. D’autres facteurs entrent également en ligne de compte pour bénéficier des primes à l’isolation ou à la rénovation tant en Wallonie, qu’à Bruxelles ou en Flandre.

Si vous disposez d’une sous-toiture, tout dépend de l’épaisseur des chevrons. S’ils mesurent au moins 18 cm, rien de plus simple : intercalez de la laine de verre ou minérale entre eux – ou complétez s’il y en avait déjà 6 cm. S’ils sont moins épais, vous pouvez soit les renforcer jusqu’à l’épaisseur voulue, soit remplir l’espace disponible avec de la laine isolante moins épaisse et recouvrir le tout de panneaux de polystyrène, ou de polyuréthane (lire aussi notre article « 7 types d’isolation pour votre toiture ») Et si vous n’avez pas de sous-toiture et donc aucune isolation, le mieux est d’en poser une par l’extérieur, en enlevant d’abord les tuiles. L’isolation pourra se faire aussi par l’extérieur, par exemple avec des panneaux.

2. Isolation du grenier : une solution alternative

L’isolation des combles, du grenier, est souvent oubliée or elle permet d’éviter un gaspillage d’énergie.

À ne pas les utiliser, on finit par les oublier et pourtant : les combles, même perdus et difficiles d’accès, doivent être isolés au risque d’engendrer bien du gaspillage. Si vos combles n’ont pas besoin d’être chauffés, le mieux est de les isoler par le sol. Soit directement sur le béton, en pulvérisant de la mousse de polyuréthane par-dessus pour une isolation bien homogène ; soit dans un vide de 20 cm créé au-dessus du béton avec des panneaux de bois, dans lequel on insuffle de la cellulose ou de la laine de verre ou de roche soufflée. Autant d’isolants naturels dont le coefficient d’isolation est proche. Et leur durée de vie se compte en dizaine d’années.

3. Isolation des murs : -20% sur la facture de chauffage

Améliorer l’isolation des murs permettrait de réaliser 20 % déconomie sur la facture de chauffage

Si vos murs et vos fenêtres donnant sur l’extérieur sont froids voire glacés en hiver et qu’ils sont chauds en été, pas de doute, votre maison a besoin d’isolation. Idem si dès que le chauffage arrête de tourner, vos pièces deviennent rapidement froides ou que la température tarde à monter lorsque vous augmenter le thermostat.

Les murs sont la 2ème source de gaspillage d’énergie, responsables de 20 à 25% des pertes de chaleur. Si votre maison a été construite après 1950, il existe très certainement un vide entre vos murs extérieurs et intérieurs. Pour savoir si ce vide contient un isolant, il faudra le sonder. Mieux vaut faire appel à un professionnel qui procèdera ensuite à l’isolation de vos murs creux.

Il s’agit ici de mettre en place une couche isolante entre les murs extérieur et intérieur. C’est de loin la méthode la plus avantageuse car :

• elle produit peu ou pas de nuisances pendant la pose ;
• elle n’exige qu’une journée de travail en moyenne ;
• elle ne nécessite pas de permis de bâtir et offre un résultat invisible ;
• elle est bon marché.

Un mur creux peut s’isoler soit par injection de mousse, de flocons ou de granulés.

Sachez cependant que pour pouvoir injecter un isolant dans l’épaisseur des murs, il faut disposer d’au moins 5 cm de vide. Si l’isolant qui s’y trouve est insuffisant mais qu’il n’y a plus assez d’espace, il reste la solution d’isoler par l’extérieur : cela nécessite de faire appel à un professionnel, d’obtenir éventuellement un permis de bâtir… et de multiplier votre budget isolation par 6 ou 7. Il y a aussi la possibilité d’isoler par l’intérieur, mais vous perdez du volume intérieur.

4. Isolation des fenêtres et châssis pour un confort garanti

Placer du vitrage haut rendement et de nouveaux châssis améliore l’isolation de la maison

Si vos vitres sont souvent couvertes de condensation du côté intérieur et/ou si votre habitation ne possède pas encore de châssis à double vitrage, il est temps d’opter pour du vitrage à haut rendement et de changer vos châssis. Soyez très attentif au coefficient d’isolation des profils de vos châssis : ils peuvent varier du simple au double. Vous trouverez plus de conseils dans notre article « Nouvelles fenêtres : 5 critères pour bien les choisir ».

5. Eviter les pertes de chaleur

Pour diminuer les courants d'air et améliorer l'isolation de la maison, il suffit parfois de poser des joints isolants

Elles n’ont l’air de rien et pourtant, les petites déperditions de chaleur finissent par peser lourd sur la facture d’énergie. Elles se ressentent aussi côté confort.

Songez à ce petit courant d’air qui vous ennuie quand vous être confortablement installé au salon… L’air froid profite facilement du manque d’étanchéité de vos portes et fenêtres pour se glisser à l’intérieur.

Pour repérer les courants d’air, faites le test de la bougie. La flamme se met à flotter comme un drapeau lorsque vous l’approchez d’une porte ou d’une fenêtre ? C’est un signe évident. Il faut colmater les brèches.

Installez des bas de portes, rendez vos fenêtres insensibles aux courants d’air à l’aide de joints ou d’un isolant en mousse, posez un clapet pour fermer la cheminée de votre feu ouvert et remplacez les vieilles prises électriques par des boîtiers étanches à l’air. Vous sentirez la différence !

Vous souhaitez en savoir plus sur comment isoler votre maison ?
Téléchargez notre guide complet sur l’isolation de votre maison.

Livre_blanc_isolation

Vous ne savez pas par où commencer? Pas de problème. Nous nous occupons de vos demandes de primes! Demandez une visite isolation pour une analyse complète et gratuite de votre maison. Notre expert isolation analysera votre toit, vos murs et votre sol et vous conseillera sur la solution la plus appropriée dans votre situation.

Facebook Comments